Kazunori Sasaki sensei
Fondateur du Iokaï Meridian Shiatsu en Europe et président de l’AISE (Association Iokaï Shiatsu Europe).

Précédemment à l'étude du shiatsu, il apprit et pratiqua une approche thérapeutique traditionnelle Japonaise, "Neeshin-ryohô", où l'on utilise de larges stylets métalliques (roller needel) que l'on chauffe puis passe sur les trajets des méridiens, sur les zones où le Ki ou le sang stagnent et ont des difficultés à circuler.

Il voyagea en Inde et en Asie dans le but de développer une profonde compréhension de la pensée spirituelle orientale.

Il a travaillé longtemps au Centre Iokaï de Tokyo.
Il assistait Masunaga sensei dans son enseignement pratique et théorique du shiatsu.
Comme praticien et assistant, il était le contact les étudiants occidentaux qui passaient quelque temps pour étudier le shiatsu au Centre Iokaï.
C'est ainsi que Masunaga sensei et lui-même furent invités à diffuser l'enseignement du Iokai au Etats Unies et en Europe.

En 1981, Sasaki sensei est fut invité en Europe pour y introduire et continuer le travail de Massunaga sensei sur l’approche orientale et poursuivre l’approfondissement des recherches dans le domaine de l’esprit et de la connaissance de la médecine traditionnelle orientale au travers du Shiatsu.
Il a écrit de nombreux articles sur l’ancienne approche orientale et participé à l'écriture de plusieurs livres tels que "les méridiens du shiatsu".
Consulter la Bibliothèque
Depuis cette époque, Sasaki sensei forme des praticiens et des enseignants de Iokaï Shiatsu dans les huit pays européens affiliés à l’AISE.

"La chose la plus importante que j'ai apprit auprès Masunaga sensei, et c'est la compréhension de l'approche traditionnelle. Qui voie chaque fonction énergétique comme un potentiel, pour cette raison les méridiens ne sont pas uniquement des lignes matériels. Ils sont la source vivante de l'energie corporelle et mentale, le réseau d'animation à travers tout le corps, liant l'interne à l'externe. C'est à travers eux que patients et praticiens peuvent comprendre plus intimement leur vie ".


retour en haut de page